La "Petite Gironde" ( 23 février 1910) - Port-de-Penne

Un petit incident, qui s'est produit devant plusieurs témoins, a mis samedi aux prises notre curé et la vendeuse de la " Petite Gironde".

Voici le fait :
A l'arrivée du train 2, qui porte les journaux , et notamment "la Petite Gironde" et "la Dépêche",
M. le desservant de Port-de-Penne, venant lui-même d'Agen,
rencontra, dans la salle d'attente de 3ème classe,
Mme Louise Pousson, chargée de prendre livraison du paquet des "Petite Gironde"

Il l'interpella vivement en lui demandant : "Que faites-vous ici?"
Ce à quoi Mme Pousson, répondit : " Je viens prendre le paquet de journaux".

Cette déclaration précise lui attira de la part du Curé l'apostrophe suivante : " vous faites là un joli métier ! "

Mme Pousson interloquée, rougit mais ne répondit rien tant elle était intimidée par la présence de nombreux témoins
qui avaient entendu les paroles coléreuses de son pasteur.

Il est bon de faire remarquer que Mme Louise Pousson est une personne nécessiteuse;
elle à six enfants à nourrir et à entretenir,
et le travail que lui a confié M Lompech, dépositaire de "La petite Gironde",
contribue à lui faire gagner honnêtement sa vie.

Il est plus honiorable pour cette brave femme de vendre "La petite Gironde"
que de mendier son pain, fut-ce même à la porte du curé.

Il est vrai que si Mme Pousson vendait le journal "la Croix",
le Curé aurait envers sa paroissienne une tout autre attitude !

Sommaire