Les techniques du jeu ( 1894)

Extraits de "Football-Rugby "( Petite Bibliothèque Athlétique paru en 1894) de G de Saint-Clair et E Saint-Chaffray ( ancien capitaine du Stade Français)

Les avants

Le jeu des avants est celui qui a le moins changé. Il est resté violent et il continue d'exiger beaucoup de vigueur et de force

La première qualité d'un avant est de savoir jouer dans une mêlée.

L'art de la mêlée est difficile et complexe. Le corps plié en deux, la tête un peu basse, il faut suivre les évolutions du ballon au sol.

L'équipe le plus tôt prête choisit son inclinaison et force ainsi l'adversaire à prendre une position moins commode .

Une fois le corps placé, le travail proprement dit de la mêlée peut commencer. Dans la plupart des cas, il est suffisant de contrebalancer l'effort des adversaires et résister à leur poussée

Le premier point important est de s'emparer du ballon dès qu'il est mis à terre.

Plusieurs partis se présentent ensuite : enfoncer la mêlée opposée si l'on est assez forts pour y arriver ou bien, tourner la mêlée.
Si les avants opposés sont assez forts pour n'être ni défoncés, ni tournés , il ne reste plus qu'à passer le ballon au demi-arrière

La mêlée terminée, de quelque manière que ce soit, commence le jeu dispersé.
On peut alors soit "dribbler", pratique possible sur tous terrains soit "passer", ce qui n'est faisable que sur terrain sec !

Enfin, tout avant doit savoir arrêter convenablement un adversaire , et tout en tenant le porteur du ballon pour l'arrêter il faut tenter autant que possible de mettre une main sur le ballon car l'important est d'arrêter la marche du ballon en avant

 

Les demi-arrières

Les beaux jours du demi-arrière sont passés depuis que la mêlée est devenue ouverte et le jeu dispersé; jadis, alors que les mêlées étaient compactes, le demi avait à fournir toutes les courses brillantes; à lui revenait la gloire des essais et la popularité des succès répétés

Aujourd'hui, il est devenu, dans bien des cas, une pure machine de transmission du ballon, de la mêlée aux trois-quarts

Néanmoins, le rôle du demi-arrière a une importance considérable et de lui, dépendent bien souvent les chances de réussite

La qualité primordiale d'un bon demi est le désintéressement. Il doit être persuadé que tout le jeu des passes dépend de lui

Le rôle des demis est capital au moment de la mêlée : il doit s'emparer du ballon dès qu'il sort de la mêlée

Hors du mouvement de la mêlée, le jeu du demi ne diffère plus de celui de l'avant.... Ce sont en général, les demi-arrières qui remettent le ballon en jeu quand il a été envoyé en touche

Les 3 qualités principales demandées à un demi-arrière sont donc : passer le ballon vivement, bien arrêter et posséder un coup de pied suffisant

Les Trois-quarts

Ce sont aujourd'hui les joueurs les plus favorisés et leur jeu varie sensiblement selon la place qu'ils occupent sur le terrain, au centre sou sur les ailes . Néanmoins, ils ont bien des points communs, tant à l'attaque qu'à la défense

L'attaque :

Depuis que le système des passes est devenu à la mode, le rôle du 3/4 est devenu plus important que par le passé. Une ligne de 3/4 jouant avec ensemble et précision le jeu des passes, est presque irrésistible !
La tactique des passes tient en 3 phrases : courir droit, passer avant d'être pris et ne pas lancer le ballon en avant

Aussi dangereux que la passe, mais beaucoup plus sûr, est le coup de pied. Tout joueur, derrière la mêlée, doit être capable d'envoyer le ballon en touche d'un bon coup de pied .

Une passe peut être interceptées, un coureur peut être arrêté, un coup de pied produit plus sûrement son effet et permet de gagner du terrain sans effort

La défense :

Il est assez difficile d'arrêter les 3/4 ennemis passant bien le ballon; aussi est il indispensable que chaque 3/4 surveille celui qui lui est opposé

Tout est d'ailleurs bon pour empêcher les progrès des adversaires; faute de pouvoir bien saisir le ballon, n'hésitez pas à le frapper d'un bon coup de poing s'il est encore à portée . Une mêlée pourra s'ensuivre mais l'élan des adversaires sera arrêté

 

Tel est dans son ensemble, le jeu commun à tous les trois-quarts; selon qu'ils ont au centre ou à l'aile, la manière de jouer diffère un peu

Le 3/4 centre est la cheville ouvrière en arrière de la mêlée; il doit avoir un bon coup de pied et le donner sans hésitation. Un autre devoir consiste à fournir du jeu aux ailes, mieux placées pour réussir les essais . C'est affaire de jugement pour le centre de discerner s'il est préférable de donner un coup de pied ou de passer
enfin, à la défense, le 3/4 centre a la délicate mission de mettre fin au dribbling des adversaires; pour cela, il faut se jeter au sol, les mains en avant et faire le ballon mort

Le jeu des 3/4 ailes est moins compliqué. On leur demande avant tout de la vitesse car, presque tout le temps, le terrain est entièrement libre devant eux ... beaucoup de 3/4 se sont acquis une grande réputation grâce à leur seule vitesse

Les Arrières

Le jeu d'arrière est simple mais entièrement d'attente et un tant soit peu sacrifié. Plus l'équipe est bonne et moins l'arrière a de chances d'avoir à s'employer

Mais l'arrière a sur lui, une grosse responsabilité: il est la dernière défense de son camp et il ne lui est permis, quand il est appelé à jouer, ni hésitation, ni erreur

Pour être un bon arrière il faut être un bon plaqueur déterminé et posséder un coup de pied long et sûr. Le point le plus important dans l'arrêt est de jeter à terre, à quelque prix que ce soit, l'homme qui tient le ballon

Contrairement aux avants qui se jettent de tout leur poids sur l'adversaire , l'arrière vise son ennemi plus bas; les uns saisissent au dessous des genoux, d'autres préfèrent se précipiter sur l'adversaire à bras ouverts et le prendre à la ceinture

 

La première chose qu'un bon arrière doit savoir, c'est la place qu'il doit occuper durant la partie. L'expérience seule apprend le point précis où l'on doit se tenir; point dépendant du vent et de la longueur des coups de pied de l'adversaire

L'arrière doit, en général, s'abstenir de rentrer le ballon derrière sa ligne de but et de l'y faire toucher. Une fois en possession du ballon, l'arrière doit le renvoyer aussi loin qu'il peut, en touche . Il n'y a qu'une circonstance où il peut le renvoyer ailleurs, c'est quand il est assez près du but ennemi pour obtenir un but sur un coup tombé


Les différentes tactiques de jeu
Article extrait du Quotidien "la Petite Gironde" (février 1911)

 

Il y a, depuis que le football-rugby existe, deux tactiques employées:

  • Une pour les championnats ordinaires
  • Une pour les parties amicales
  1. Tactique pour les championnats ordinaires ..... elle consiste à jouer un jeu très serré, dur, conserver le ballon aux pieds, dribbler tout homme, ballon et même quelquefois l'arbitre
    Cela consiste a faire jouer les avants à outrance et annihiler tous les efforts de l'adversaire
    Cette méthode est dénommée "écossaise"
  2. Tactique pour les parties amicales.... jeu de passes, feintes, crochet ; le but est de faire jouer les trois-quarts et les demis au maximum
    Ce jeu, qui consiste à faire jouer les lignes arrières, est le plus prisé du public
    Cette méthode est dite "galloise"